Maroquinerie

Le tannage : de la peau au cuir

Étape essentielle, le tannage permet, par un procédé chimique, de transformer les peaux brutes en cuir. Le tannage les rend plus durables, plus souples, adaptées au travail de la maroquinerie, quel que soit son domaine.

En général, les tanneries se spécialisent dans un type de peau (agneau, chèvre, vachettes, etc..). Les mégisseries tannent les peaux d’ovins quand les tanneries traitent toutes les peaux. Les procédés de traitements initiaux diffèrent selon qu’il s’agit de peaux à laine ou à poils.

Le tannage : de la peau au cuir

Le tannage est une protection nécessaire, imposant une préparation minutieuse, pour avoir des peaux, donc des sacs, des cartables ou tout autre maroquinerie réellement de qualité. Il donnera au cuir son élasticité, sa résistance, mais aussi, son aptitude à absorber ces teintures que souhaitent utiliser les créateurs de nos si précieux sacs.

Les différents tannages

Le nom tannage provient de la substance utilisée : les tanins. Étape essentielle pour rendre la peau imputrescible, le tannage varie en termes de techniques et les types de tanins varient suivant les tanneurs.

Tanner une peau peut prendre moins de 24h pour un tannage rapide au chrome mais peut durer jusqu’à 18 mois pour des tannages végétaux ultra lent. On monte alors sur des peaux d’une très grande qualité.

Le tannage minéral (avec du chrome, des sels d’aluminium ou de zirconium), appelé le picklage (à base d’acide et de sel) sera plus ou plus ou moins long. Il remplace parfois, voire de plus en plus les tannages végétaux. Les cuirs restent évidemment malgré tout très qualitatifs.

Quant au tannage végétal, il se pratique avec des agents tannants présentés sous forme de poudre issues de diverses plantes. Il dure de 8 à 15 jours, passant par 5 à 8 cuve contenant des solutions de plus en plus concentrées en tanins jusqu’à ce que la peau soit prête. On utilise du mimosa, du sumac, du québracho (un arbre argentin) auquel des corps gras sont ajoutés pour donner au futur cuir sa souplesse.

On tanne, et ensuite ?

Étape, donc, essentielle pour avoir de beaux cuirs, le tannage est l’étape qui va précéder la teinture du cuir ! Cette teinture est celle qui est si précieuse pour les marques, les designers, les créateurs, les artisans. Une teinture réussie donnera un supplément d’âme au cuir, à la création qui est faite avec ce cuir.